Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

circuits courts, direct producteur

1505

On observe aujourd’hui une démarche de plus en plus zéro déchet où on va consommer plus éthique et cuisiner des ingrédients plus naturels. Cependant ce changement demande aussi de mieux conserver ses préparations pour éviter d’acheter aux industriels.

Il existe plusieurs méthodes afin de conserver facilement ses aliments et préparations avec chacun ses avantages et inconvénients.

 

Conservation par la chaleur :

Stérilisation

La stérilisation est l’action d’amener les préparations en pot à des températures de plus de 100°C pendant plusieurs minutes. Cela permet de réduire les bactéries présentes et ainsi de conserver les pots jusqu’à, pour certain, 3 ans. C’est une méthode que l’on peut faire chez soi avec peu d'accessoires.

On peut ainsi conserver chez soi des sauces tomates, des confitures, des préparations cuisinées ….

Déshydratation

Une méthode traditionnelle qui redevient populaire depuis quelques années avec l’arrivée de déshydrateur électrique. A l’origine, on laissait sécher les aliments aux soleils pendant plusieurs heures voire jours. l'objectif est d’enlever une grande partie de l’eau afin que les bactéries ne puissent pas se développer. Une fois sec, le mieux est de conserver les aliments dans des pots fermés pour éviter qu’ils prennent l'humidité.

On va surtout utiliser cette méthode pour des fruits et légumes.

déshydratation

Conservation par le froid :

Réfrigération

c’est le mode de conservation le plus répandu car un grand nombre de personnes ont un réfrigérateur chez eux. L’objectif est de mettre les aliments à une température entre 0° et 4°C afin d’éviter le développement de micro-organismes. Afin d’éviter les mélanges entre plusieurs plats, le mieux est de mettre les restes ou les aliments dans des boîtes de conservation (c’est aussi plus propre dans son réfrigérateur).

Le temps de conservation dépend des aliments mais cela se mesure en semaine.

Congélation

 Réfrigération et congélation

La congélation va se passer comme la réfrigération mais à des températures en dessous de 0°C. Ici on va faire cristalliser l’eau dans les aliments afin que les micro-organismes ne se développent pas. Le temps de conservation est beaucoup plus long que dans une réfrigération mais il faut compter aussi un temps de décongélation.

 Dans les industries, on peut aussi parler de surgélation. On va mettre les aliments à -18°C très rapidement. L’objectif est de garder au maximum leurs fraicheurs. C’est une méthode très peu accessible au tout public.

D’autres méthode de conservation :

Conservation sous-vide

Pendant longtemps réservée aux industriels, c’est une méthode de plus en plus accessible au grand public grâce à des machines abordables. On va ainsi enlever le plus d’air possible dans un sac avec les aliments. Sans air, les bactéries ont peu de chance de se développer. On va ainsi conserver ses aliments plus longtemps. On peut l’allier avec le déshydrateur pour une meilleure conservation.

Le fumage

C’est une méthode plus artisanale que l’on trouve surtout dans les campagnes françaises même s’il existe de plus en plus de machines qui permettent de faire cela chez soi. Le fumage permet de remplacer une partie de l’eau par la fumée et ainsi d’assécher l’aliment. De plus selon la matière que l’on va brûler pour faire de la fumée on va donner à ses aliments de nouvelles couleurs ou même arômes (goût fumée). On peut retrouver cette méthode chez des professionnels qui transmettent un savoir-faire traditionnel.

On peut ainsi conserver de la viande, du poisson, ….

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Créez votre boutique gratuitement. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS