Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

1505

 

Les aliments industriels transformés sont présents partout, ils sont peu chers, facile et rapide à utiliser et surtout ils sont très appétissants. Mais ces aliments ne sont pas anodins pour notre santé et peuvent entraîner diverses maladies.

Comme nous l'avions vu dans la première partie de notre série dédiée aux aliments ultra-transformés : comment analyser son alimentation et repérer les aliments ultra-transformés, ils font partie du groupe 4 de la classification NOVA.

Les apports nutritionnels des aliments ultra-transformés dans notre alimentation

Une perte de la valeur nutritive du produit

D'où leur nom, les aliments ultra-transformés sont modifiés à l’extrême, parfois jusqu’à 20 fois. Les aliments perdent donc leur valeur nutritionnelle et n'ont pas les mêmes vertus que les aliments de base.

Plus on mange d'aliments ultra-transformés, plus on ingère de glucides (souvent de médiocre qualité), de sucres (le plus souvent des sucres raffinés), de sel, de graisses dont les graisses saturées ; et on avale moins de protéines, de fibres, de vitamines et d'antioxydants. En somme, les aliments industriels sont « déséquilibrés » et de piètre qualité nutritionnelle.

+ de sucres dans les aliments ultra-transformés

Une étude montre que dans 9 cas sur 10, les sucres ajoutés dans notre alimentation sont apportés par des aliments ultra-transformés. Les sucres représentent 21% des calories dans ces aliments, contre seulement 2 à 4% dans les aliments peu ou pas transformés.
Les sucres raffinés sont le sucre blanc et toutes les appellations « sirop, malt, fécule, amidon » et les mots terminant par « ose, ol, ide » :

 

Les maladies liées aux aliments ultra-transformés

Hausse des maladies chroniques

Plus les aliments sont fractionnés et recomposés, plus le risque de générer des maladies chroniques est élevé.

Des études récentes ont montré une association entre la consommation d’aliments ultra-transformés et un risque accru de dyslipidémies, de surpoids, d’obésité, d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires.

Les aliments ultra-transformés entraînent une augmentation du risque d’obésité de 26%, d’hypertension de 21%, du cholestérol présent même chez les enfants…

 

Les ajouts de nitrites

Parmi les ingrédients dangereux ajoutés dans les aliments ultra-transformés, on retrouve les nitrites, régulièrement utilisées pour conserver la viande, et classées comme « probablement cancérogènes » par l’Agence Internationale de Recherche contre le Cancer (IARC).

 

Les huiles végétales modifiées

Les huiles végétales peuvent être dangereuses et entraîner des maladies cardiovasculaires car elles sont modifiées pour être rendues solides par de l’hydrogène qui dénature les acides gras insaturés en les transformant en acides gras saturés. Il est donc important des choisir des huiles végétales de qualité de première pression à froid afin de ne pas dénaturer leurs propriétés.

 

Achetez de l'huile d'olive de 1ère pression à froid

Des sucres raffinés

Enfin, le sirop glucose-fructose qui est un sucre transformé, est extrêmement violent pour le pancréas et peut entraîner du surpoids voire à terme un diabète de type 2. Il est malheureusement présent dans de nombreuses boissons et quasiment tous les aliments sucrés destinés aux enfants.


Hausse de problèmes digestifs

Les aliments ultra-transformés ont perdu leurs compositions de base et leurs vertus naturelles et le corps ne reconnaît pas ces aliments trop modifiés et réagit donc comme en état d'alerte. Cela entraîne une sensibilité digestive accrue avec l'estomac et les intestins irrités pouvant aller jusqu'à des allergies culinaires et la maladie de Crohn.

Hausse des cas de cancers

Une nouvelle étude associant des chercheurs de l’Inserm, de l’Inra et de l’Université Paris 13 a montré qu'une augmentation de 10% d’aliments ultra-transformés dans notre alimentation entraîne également une augmentation de +10% de risques de développer un cancer, et un cancer du sein en particulier.

Nous avions fait un article complet sur le lien entre les aliments ultra-transformés et cancer car ceux-ci entraînent une modification des gènes dû à l'état d'alerte de notre corps

 

En conclusion, essayez de vous passer de produits ultra-transformés autant que possible. Privilégiez les aliments bruts non transformés et les aliments dont la liste d’ingrédients n’est pas trop longue (pas plus de cinq).

 

Achetez de beaux et bons produits français directement auprès des producteurs
 

 

 

Sources : Le Monde, Inserm, La Nutrition, Le Monde, Pourquoi Docteur

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS