Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

 

Cette semaine cap sur notre santé ! Les dernières découvertes, décisions et informations pour être toujours mieux informé et continuer à prendre soin de nous.

 

 

 

 

Le dichromate de sodium enfin interdit dans la laine ?

Le parlement européen a adopté une résolution visant à interdire le dichromate de sodium. Ce produit chimique déclaré comme cancérigène et qui est utilisé dans la fabrication de la laine.

La commission européenne avait souhaitée octroyer une autorisation d’utilisation de cette substance, classée comme cancérigène, mutagène et toxique pour la reproduction au dépit de solutions de remplacement plus sûres. Mais la commission de l’environnement du Parlement européen (Envi) a bloqué l’utilisation de ce produit chimique utilisé dans la fabrication de la laine

Lisez notre article Pourquoi il faut toujours laver ses vêtements neufs avant de les porter

 

Photographie pixabay

La mention « non testé sur les animaux » dite abusive !

En effet, selon la DGCCRF la mention « Non testé sur les animaux » est dite abusive à partir du moment où l'expérimentation animale sur les produits cosmétiques est interdite par la réglementation européenne. Cette mention ainsi que toutes les autres mentions allant dans ce sens sont interdites, car elles laisseraient penser aux consommateurs que certains produits présents sur le marché européen seraient testés sur des animaux ce qui est faux et représentent alors une pratique commerciale trompeuse !

 

Encore un point pour nos amis les abeilles ! 

 Des chercheurs de l'université de Stanford ont découvert que la royalactine, composant actif de la gelée royale pourrait permettre de créer des cellules qui s'auto-régénèrent. Ainsi la gelée royale pourrait faire avancer la recherche contre lesmaladies neuro-dégénératives tel que la maladie d'Alzheimer. On a vraiment encore beaucoup à apprendre de nos voisines les abeilles !!!

 

Photographie pixabay

 

Puberté précoce détectée chez les jeunes filles dûes à certains produits chimiques !


 

Une étude américaine de l'université de Berkeley confirme que les produits chimiques contenus dans les cosmétiques jouent un rôle sur les hormones des jeunes filles. L'étude fut mené sur des produits comme les phtalates, les parabens ou les phénols que l'on retrouve généralement dans les déodorants, les vernis à ongles ou les parfums. Les conséquences de ses produits sur le développement hormonal des jeunes filles se traduiraient par une apparition des poils pubiens bien avant la période prévue et une arrivée des menstruations un mois plus tôt que la moyenne.

Pour en savoir plus

 

Photographie pixabay

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS