Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

« Le Bio c'est trop cher ! »

Voici la phrase qu'on a tous déjà entendu et/ou pensé. Et ce n'est pas faux, un panier bio est en moyenne 79 % plus cher que l'équivalent en culture conventionnelle.

Une envolée des prix

Si les enseignes de la grande distribution proposent toutes des fruits et légumes bio pour attirer les consommateurs, ces produits respectueux de l’environnement sont loin d’être accessibles à tous. L’association de consommateurs UFC Que Choisir dénonce les marges trop élevées prélevées par les supermarchés et les hypermarchés sur ces produits.

Pour son étude, UFC Que Choisir a pris en compte 24 fruits et légumes parmi les plus consommés par les ménages français. Les résultats démontrent que les fruits et légumes bio sont 98 % plus chers que leurs équivalents conventionnels.

Si la pêche bio détient tous les records avec un surcoût de 151 % (soit 6,64 euros/kilo HT en bio, 2,64 euros/kilo HT en non bio), d’autres produits bio comme la pomme, la courgette et la carotte affichent un surcoût de plus de 100 % (soit 2,33 euros/kilo en bio, 1,17 euro/kilo en non bio) par rapport à leurs homologues traditionnels.

D’après les chiffres publiés par l’association UFC Que Choisir, la consommation annuelle en fruit et légumes d’un ménage revient à 660 € avec des produits exclusivement bio contre 368 € avec des produits conventionnels, soit une dépense supplémentaire de 292 euros par ans.

Des marges exorbitantes avec une mauvaise répartition des richesses en prime !

Il est parfaitement logique que les produits bio coûtent plus chers que les conventionnels en raison de leur rendement plus faible, dû à l’absence de produits chimiques mais aussi la main-d’œuvre qui serait également plus importante.

Cependant, l’étude UFC Que Choisir montre que la marge brute moyenne sur les produits bio s’élève à 96 % alors que seule la moitié du surcoût va à la production. Pour faire court, la grande distribution prélève des sur-marges de 46 % sur les fruits et légumes bio présentés en rayon. De façon paradoxale, les fruits et légumes bio vendus en magasins spécialisés sont en moyenne 25 % moins chers qu'en grande surface.

Devons-nous boycotter les produits bios ?

Arrêter de consommer des produits bio serait mettre un frein à des producteurs et exploitants qui font un effort pour produire de façon plus responsable et protéger la planète. Les agriculteurs ne percevant pas ce surplus de marge, il ne faudrait pas les pénaliser davantage.
Les responsables sont supermarchés et hypermarchés. Face à cette situation, l’association UFC Que Choisir invite les Pouvoirs publics à instaurer une transparence sur les marges prélevées par chaque enseigne sur chaque produit pour rendre réellement les produits bio accessibles à tous.

C'est à nous, consommateurs, d'être vigilants sur la provenance des produits et choisir nos circuits de distribution. Nous pouvons trouver du bio en magasins spécialisés mais également en circuit court dans des AMAP, coopératives, des sites internet spécialisés, sur nos marchés…

 

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS