Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

1505

 

Les « aliments ultra-transformés » sont le résultat d'une volonté de la part du système alimentaire mondial d'augmenter la production de denrées alimentaires au début des années 1980. Les consommateurs sont alors incités par les grandes marques via de nombreuses techniques commerciales à manger en plus grande quantité ces produits dit « ultra-transformés » car plus rentables au niveau économique. Petit à petit les habitudes alimentaires changent et les méthodes de productions ancestrales cèdent leur place à des techniques d'industrialisation permettant de produire plus à moindre coût, on commence alors à entendre parler de problèmes de gaspillage alimentaire, malnutrition, maladies chroniques et surproduction. En conséquence l'ONU décide de lancer le programme « Décennie de la nutrition ».

Programme de travail de la Décennie d'action des Nations Unies pour la nutrition (2016-2025)

Ce programme fut adopté en avril 2016 par l’Organisation des Nations-Unies qui incite les gouvernements à soutenir activement sa mise en œuvre jusqu'en 2025. Son lancement officiel a été organisé par le gouvernement de la république d'Ouganda et le gouvernement de la République fédérale d'Allemagne en juillet 2016, la première version Française date, elle, du 27 janvier 2017.

Ce programme se découpe en 75 points et en 6 domaines d'actions :

  • Systèmes alimentaires durables et résiliants en faveur de régimes alimentaires sains.
  • Systèmes de santé harmonisés assurant la couverture universelle des mesures nutritionnelles essentielles
  • Protection sociale et éducation nutritionnelle
  • Commerce et investissements pour une meilleure nutrition
  • Environnement sûr et favorable à la nutrition pour tous les âges
  • Examen, renforcement et promotion de la gouvernance de l'obligation dans le domaine de la nutrition.

Entre autre le programme prévoit :

  • La mobilisation de tous les pays quelle que soit leur richesse, la nature de leurs problèmes de malnutrition et les caractéristiques de leurs systèmes alimentaires et sanitaires.

 

  • Aider tous les pays à éliminer toutes les formes et causes de la malnutrition.

 

  • Mobiliser tous les acteurs potentiels afin qu'ils respectent les engagements politiques et financiers visant la réalisation des ODD ainsi que des cibles mondiales en matière de nutrition et de cibles mondiales concernant les maladies non transmissibles liées à l'alimentation approuvées à la CIN2 à savoir : réduire de 40% le nombre d'enfants de moins de cinq ans représentant un retard de croissance ; réduire de 50% l'anémie chez les femmes en âge de procréer ; réduire de 30% l'insuffisance pondérale à la naissance ; pas d'augmentation du % d'enfants en excès pondéral ; porter les taux d'allaitement exclusif au sein au cours des six premiers mois de la vie d'au moins 50% et réduire et maintenir au-dessous de 5% le dépérissement chez l'enfant. En ce qui concerne les maladies non transmissibles liées à la nutrition ; réduire de 30% l'apport en sel ; arrêter la progression de l'obésité chez l'adolescent et l'adulte.

 

Afin de rendre concret ce programme l'ONU met en place un outil permettant d'évaluer quels aliments présentent un risques et lesquels, au contraire sont bénéfiques pour la santé. Cette outil utilisé est la classification NOVA.

Qu'est ce que la classification NOVA ?

Cette classification est basée sur une étude approfondie, menée par des chercheurs de l'Université de Sao Paulo au sujet de la vente de produits ultra-transformés dans 13 pays entre 2000 et 2013. La classification NOVA est reconnue internationalement comme outil légitime par l'Organisation Mondial de la Santé et l'Organisation des Nations-Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture. Elle sert de base aux recommandations du guide national brésilien pour l'alimentation et la nutrition et aide la recherche sur la corrélation entre la santé et la nutrition dans de nombreux pays.

Elle classe les aliments en quatre groupes :

 

Groupe 1 : Aliments peu ou pas transformés

 

 

Correspond à toutes les parties comestibles des animaux et végétaux ainsi que les champignons, les algues et l'eau. Ces aliments peuvent être soumis à des traitements dont le but est de prolonger leur durée de vie ou de diversifier la préparation des aliments (par exemple : fermentation du lait pour les yaourts) mais ne modifiant pas intrinsèquement les propriétés nutritionnelles des aliments.

 

Achetez vos produits frais sur marchédici.fr !

 

Groupe 2 : Ingrédients culinaires

 

Ce sont les produits du groupe 1 qui ont subit une transformation physique et chimique (pressage, meulage, raffinage...). Ils sont d'ailleurs rarement consommés seul et servent à préparer, assaisonner ou cuire les aliments du groupe 1.

 

Votre huile d'olive en direct de la Provence : Cliquez ici.

 

 

 

Groupe 3 : Aliments transformés

 

 

Ces aliments sont constitués d'un ou de deux ingrédients ayant subi des transformations assez simples, et qui sont fabriqués à partir d'un aliment du groupe 1 auquel est ajouté du sucre, du sel, de l'huile ou encore du vinaigre, c'est-à-dire un aliment du groupe 2, dans l'objectif de leur conférer une durée de vie plus longue, d'améliorer ou de modifier leur goût et également d'augmenter leur résistance aux microbes.

 

 

Groupe 4 : Aliments ultra-transformés

Et voici les fameux « aliments ultra-transformée »… Mais à quoi correspondent-ils ?
Ils sont réalisés généralement à partir de 5 ingrédients ou plus et dans le cadre d'une transformation industrielle complexe. Ils sont reconstitués à partir de divers ingrédients isolés. Ils sont peu coûteux, faciles à consommer, appétissants et très riches en sucres, sel et matières grasses ajoutées. Très généralement le fruit de grandes marques multinationales ils sont la cible de marketing recherché et ont des packaging travaillés afin de les rendre le plus attrayant possible.
Très souvent ils sont constitués de substances industrielles qui n'ont pas d'équivalent (caséine, lactosérum, huiles hydrogénées...) et se composent d'additifs, de colorants, d'émulsifiants et d'édulcorants permettant de masquer les saveurs et visuels indésirables des produits finaux.

 

À venir, les impacts des aliments ultra-transformés sur notre santé


De nombreuses études commencent à voir le jour montrant les effets néfastes sur notre santé liés à l'ingestion de ces aliments ultra-transformés, rappelez-vous notre article mentionnant. Dans notre prochain article, nous vous expliquerons toutes les conséquences qu'ont les aliments ultra-transformés sur notre santéet tous nos conseils pour diminuer leurs consommation. À très vite pour la [Partie 2] en savoir plus sur ses aliments si bon apparence et si mauvais en réalité !

 

En attendant retrouvez sur Marché d'ici des produits fabriqués de façon artisanal par nos très précieux producteurs, artisans et fabricants de France !

 

Sources :

Le monde, planete, L'Inserm, L'observatoire des aliments, Wikipedia, Who, La nutrition, Quoi dans mon assiette, Pourquoi docteur, Huffington, Post, Goodgout, Scalingupnutrtion

Gravatar
Stephanie
Merci!
Je suis en plein questionnement sur mon alimentation et de ce fait je lis pas mal d'articles sur le web. Merci pour cet article qui confirme mes bons changements alimentaires.

Pour démarrer par des choses simples je me suis basé sur un article qui m'a pas mal aidé sur le web:
https://victorledoux-naturopathe.fr/alimentation-ultra-transformee-malbouffe/
Le fait d'avoir dans cet article la confirmation de france TV sur la necessité de changer ses habitudes alimentaires m'a bien aidé a démarrer ma reforme. Je partage pour ceux qui se motive comme moi a adapter son alimentation

Gravatar
Stephanie
Bravo pour cet article
Je suis en plein questionnement sur mon alimentation et de ce fait je lis pas mal d'articles sur le web. Merci pour cet article qui confirme mes bons changements alimentaires.

Pour démarrer par des choses simples je me suis basé sur un article qui m'a pas mal aidé sur le web:
https://victorledoux-naturopathe.fr/alimentation-ultra-transformee-malbouffe/
Le fait d'avoir dans cet article la confirmation de france TV sur la necessité de changer ses habitudes alimentaires m'a bien aidé a démarrer ma reforme. Je partage pour ceux qui se motive comme moi a adapter son alimentation


1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS