Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

À l'heure où le nombre de cancers et autres maladies explose, les scientifiques et les organismes de santé évoquent de plus en plus les perturbateurs endocriniens.


Que sont-ils ? Seraient-ils la cause de (presque) tous nos maux ?

 

Le système endocrinien, un messager interne essentiel

Le système endocrinien (ou hormonal) est constitué de différentes glandes qui produisent des hormones qui jouent le rôle de messagers et régulent de nombreuses fonctions essentielles de l’organisme : les ovaires, les testicules, les glandes thyroïde, parathyroïdes et surrénales, l'hypophyse, l'épiphyse cérébrale et le pancréas.

 

Source :http://www.perturbateurendocrinien.fr/

 

Le système endocrinien coordonne et régule un grand nombre de fonctions du corps comme la croissance et le développement, le comportement, la reproduction et le développement de l'embryon, la production, l'utilisation et le stockage de l'énergie, ou encore la réponse à des stimuli comme la peur.

Un rôle essentiel du système endocrinien est d’assurer l'équilibre physiologique interne face aux contraintes extérieures. L’organisme peut ainsi maintenir en équilibre le bon fonctionnement de la glycémie, le bilan hydrique, la température du corps et bien d’autres constantes essentielles.

Les hormones sont ensuite rapidement éliminées (généralement transformées en formes inactives par des enzymes, puis éliminées dans les urines ou dans la bile), ce qui met un terme à leur action.

 

Perturbateurs endocriniens, la menace invisible

L'Organisation mondiale de la santé donne une définition de ce que sont les perturbateurs endocriniens :

« Un perturbateur endocrinien est une substance ou un mélange de substances, qui altère les fonctions du système endocrinien et de ce fait induit des effets néfastes dans un organisme intact, chez sa progéniture ou au sein de (sous)- populations »

Les perturbateurs endocriniens « brouillent » ainsi les glandes endocrines qui ne peuvent plus assurer le rôle de messager internet et d'équilibre.


D’où viennent ces substances toxiques ?

En bref, ce qui contient des perturbateurs endocriniens sont :

  • L'environnement pollué : eau, sols, air
  • Les objets du quotidien en plastique et en matières synthétique (qui contiennent des retardateurs de flammes) : jouets, vêtements et enrobage synthétique, bouteille et emballage en plastique...
  • Les cosmétiques et produits d'entretien qui contiennent des matières synthétiques et dérivés de la pétrochimie (qui a envie de se tartiner la face de pétrole tous les jours ?)

À titre informatif, voici le pourcentage de substances toxiques cachées dans vos cosmétiques :


  • Les aliments contaminés :
    • Les fruits et légumes, céréales... qui contiennent des produits de traitement des cultures comme les pesticides
    • Les aliments industriels transformés qui sont bourrés de conservateurs chimiques, additifs, nitrites...
    • La viande car les animaux d'élevage consomment de nombreux antibiotiques et leur alimentation contient des pesticides
    • Les poissons car l'eau de mer et de source sont contaminées,

Les nitrites sont utilisées dans l'agroalimentaire afin de colorer les aliments comme le porc ou le saumon. La couleur de la viande de porc est plutôt blanchâtre, alors que dans l'imaginaire commun, le jambon c'est rose ! Donc un jambon bien rose, rempli de nitrites, c'est plus vendeur.


Perturbateurs endocriniens, ils sont partout !

D'après la liste ci-dessus, on en conclu que les perturbateurs endocriniens sont définitivement partout…

Famille chimiqueSources potentielles
Phtalates Plastiques, cosmétiques
Alkylphénols Détergents, plastiques, pesticides
Hydrocarbures aromatiques polycycliques Sources de combustion: fumée de cigarette, émission des moteurs diesels, incendies
Polychlorobiphényles Transformateurs électriques
NitritesAgroalimentaire, transformation des aliments
Anciens pesticides Résiduels de stockage, pollution rémanente
Autres pesticides Agriculture, nettoyages urbains, jardins particuliers
Retardateurs de flamme Mousses pour les mobiliers, tapis, équipements électroniques
Dérivés phénoliquesDésinfectants, plastiques, cosmétiques

Source : Expertise collective AFSSET INSERM, 2008: Cancer et environnement.


Quels sont les dangers des perturbateurs endocriniens ? 

Attention à l'effet « cocktail »

Les perturbateurs endocriniens sont présents dans notre quotidien à l’état de traces, à des niveaux de concentration faibles. Nous y sommes exposés par de multiples voies : ingestion, inhalation, contact cutané.

Donc en soit, à faible dose, ces substances dites perturbatrices endocriniennes, ne sont potentiellement pas néfastes pour l'organisme. Mais en revanche, ce qui est pause un problème communautaire, c'est « l'effet cocktail » de substances et molécules différentes qui peuvent interagir entres elles, avec une accumulation des perturbateurs endocriniens que l'on retrouve à des taux non négligeables dans l’organisme, et notamment dans les graisses.

C'est l'exposition à des concentrations faibles sur le LONG TERME qui entraîne des risques et dangers pour la santé et l'environnement.

La sensibilité aux perturbateurs endocriniens peut varier selon les périodes de la vie. Le développement foeto-embryonnaire, les nourrissons et jeunes enfants présentent une sensibilité accrue à ces substances.

Source : http://m.leparisien.fr/


Un lien entre perturbateurs endocriniens et cancer ?

Les perturbateurs endocriniens dérèglent le système hormonal et ont des conséquences néfastes sur l'être humain :

  • Dérèglement de la thyroïde
  • Réduction de la fertilité
  • Problème de développement du fœtus entraînant des handicap et autres maladies
  • Puberté précoce des enfants
  • Cancers (prostate, testicules, ovaires, seins...)
  • Troubles neurologiques
  • Troubles du comportement
  • Maladies cardiovasculaires

Outre l’impact sur la santé humaine, ces substances peuvent avoir également des impacts sur l’environnement et en particulier la faune :

  • fertilité également réduite chez les animaux
  • déformation des vertèbres chez les poissons
  • féminisation des espèces
  • hausse des hermaphrodites


Comment faire face aux perturbateurs endocriniens ? Quelles sont les solutions ?

Comme nous l'avons vu, à cause essentiellement de l'activité humaine, les perturbateurs endocriniens sont partout et font partis de notre quotidien. C'est « l'effet cocktail » avec l'exposition diverses de perturbateurs endocriniens qui a des risques et des dangers pour la santé et l'environnement.

L’État met en place de nombreuses actions et lois pour limiter l'exposition aux perturbateurs endocriniens.
Cependant, il faudrait limiter et supprimer du quotidien les sources de substances endocrines sur lesquelles chaque individu peut avoir une action :

  • Privilégier l'eau et les breuvages dans des bouteilles en verre
  • Privilégier les matières brutes non transformées et traitées (jeux et décoration en bois, vêtements non synthétiques)
  • Supprimer le sur-emballage inutile : acheter en vrac et conserver dans des bocaux en verre. De plus, le prix est souvent beaucoup moins cher et vous faites un geste pour la planète en évitant le gaspillage de l'emballage en carton qui part directement à la poubelle !
  • Utiliser des produits de cosmétiques et d'entretien naturels.
  • Cuisiner au maximum ses repas soit-même afin d'éviter l'ajout de substances comme les conservateurs, nitrites…
  • Privilégier une alimentation locale qui limite les émissions de CO2, et biologique car sans pesticides et avec moins de produits pour traiter les sols.
  • Privilégier des poissons sauvages et de la viande élevée en liberté nourrie à base d'herbes.

 

Nous vous partageons un article de Luizzati proposant 10 alternatives saines et zéro déchet

 

 

Produisons et consommons responsable avec Marché d'ici

 

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS