Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

 

Un avion qui carbure à la moutarde, un taux de réchauffement climatique atteignant l’énergie générée par 1 fois et demi la bombe d’Hiroshima, l’alimentation biologique accusé de mettre en péril notre planète, retrouvez toutes ces infos insolites dans notre récap de la semaine !

 

 

Peut-on vraiment faire carburer un avion à la moutarde ?

Et bien oui ! C'est en Australie que cette étonnante avancée écologique est née. En effet, la compagnie australienne Quantas a fait décoller un avion alimenté en biocarburant créé à base de graines de moutarde. L'avion a parcouru 13 000km et 15h00 de vol au-dessus de l'océan Pacifique. Au total c'est 7% d'émission de carbone en moins. La moutarde donne des ailes !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les malades du cancer pourront enfin se faire rembourser leurs perruques.


La sécurité sociale prendra en charge à compter d'avril prochain le remboursement des perruques de classe 1 pour les patients sous chimiothérapie. Le remboursement sera fixé à 350 euros

 

 

 

 

 

QUOI ? Le réchauffement des océans équivaut à une fois et demi la bombe atomique par seconde ?!


Selon le résultat d'une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences90% d’émissions de gaz à effet de serre aurait été absorbé par les océans au cours de ces 150 dernières années, soit 1000 fois plus que la consommation annuelle d’énergie de l’ensemble de la population mondiale. Autrement dit l’équivalent d’une fois et demi la bombe atomique (de type Hiroshima) par seconde. Selon le quotidien Reporterre « le résultat de cette étude pourrait aider les chercheurs à mieux prévoir l'élévation du niveau de la mer, à l'avenir, dans différentes régions. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si le fait de manger bio n'était pas si favorable pour la planète ?


C'est la question que s'est posée Vincent Bordenave, journaliste pour le Figaro dans son article « Manger bio est-il dangereux pour la planète ? ». En se basant sur un article de la revue Nature et sur des études antérieures du Figaro, Vincent nous explique que l'impact négatif de l'agriculture biologique sur le réchauffement climatique a bien été démontré et que de nombreux scientifiques montrent que les cultures biologiques relâchent plus de CO2 que les cultures dites traditionnelles ; pour cause, les rendements moins élevés demanderaient davantage de surface pour permettre aux plantes de pousser afin de combler le manque à gagner, engendrant ainsi une déforestation plus importante. Patrice Dumas chercheur au CIRED, explique qu'il ne faut pas passer du noir au blanc ou inversement : il n'est pas question dans ces études de dire « il faut arrêter de faire ses courses en bio », mais simplement de regarder l'impact que notre façon de consommer engendre. « Si toute la consommation alimentaire se porte vers les produits issus de l'agriculture biologique, sans s'accompagner d'une réduction de la demande, les conséquences pour le climat seraient donc catastrophiques ».

 

Enfin, les pesticides, insecticides et fongicides interdits chez les particuliers !

Depuis le 1er janvier 2019, tous les pesticides, insecticides et fongicides à base de produits chimiques de synthèse sont désormais interdits à l'utilisation chez les particuliers.Ainsi le « Roundup », désherbant classé comme « cancérogène probable » par l'OMS et le glyphosate (composant du Roundup) sont interdits à la vente libre. Les particuliers qui détiennent encore ces produits doivent les rapporter dans des points de collecte ad hoc. La fondation 30 millions d'amis se réjouit de cette nouvelle qui est très positive pour la protection de la biodiversité.

 

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS