Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

Un agriculteur sur cinq mise sur la vente directe. Vendre en circuits courts permet de faire face à la crise et à la baisse des cours.

Des comportements d'achat en « quête de sens »

Les modes de consommation évoluent avec une grande tendance qui domine « consommer moins mais mieux », d'après Kantar Worldpanel. Aujourd’hui les consommateurs sont prêts à dépenser plus pour des produits de meilleure qualité. 64 % des Français sont attentifs à l'origine des produits alimentaires et privilégient des produits locaux, fabriqués en France.


Les circuits courts en plein essor

Les motivations des consommateurs pour se tourner vers les circuits courts sont principalement :

  • la recherche de meilleur goût,
  • la fraîcheur des produits,
  • du lien avec le producteur.

Certains consommateurs voient en leur pouvoir d'achat un acte militant et veulent donner du sens à leurs achats, connaître la provenance des produits et les conditions dans lesquels ils ont été fabriqués. Manger local est un acte qui a du sens
La vente directe permet de recréer du lien entre producteurs et consommateurs, de redonner du sens et de la confiance dans la relation autour d'un sujet essentiel qu'est notre alimentation. Suite aux différents scandales alimentaires, les circuits courts permettent d'avoir plus confiance dans les produits que nous consommons.


Les avantages de la vente directe pour les producteurs

Pour les producteurs, la vente directe permet un retour sur ses produits et des contacts humains avec les acheteurs. C’est aussi un moyen de valoriser leur travail, leur savoir-faire. Vendre ses propres produits permet de maîtriser ses productions et d'être indépendant face aux fluctuations des prix du marché.
Certaines activités ont plus de débouchés en circuits courts. Par exemple, 30 % des agriculteurs en bio passent par la vente directe, contre seulement 3 % en circuits longs dans les modes de distribution « traditionnels » par la grande distribution.


Vente de produits alimentaires sur internet

Quelques chiffres sur l'état des lieux de la vente en ligne :

  • 600 millions de commandes ont été passées sur Internet en 2017, soit une hausse de 13 % par rapport à l’année précédente.
  • 68 % des Français majeurs ont fait des achats en ligne avec une moyenne de 18 commandes dans l'année.
  • 47% des internautes français ont déjà acheté un produit alimentaire en ligne.
  • 80 euros, c'est le budget moyen consacré à l'achat de produits alimentaires sur internet.
  • Le Drive est le mode de livraison préféré pour les courses alimentaires, mais la livraison à domicile est de plus en plus proposée et en hausse de 13 %.

D'après une étude par Médiamétrie et la Fédération Française du E-commerce et de la Vente à Distance (Fevad), publiée en mai 2018.

Les internautes adeptes des courses alimentaires en ligne sont fidèles. En effet, 54 % des acheteurs font leurs courses alimentaires au moins une fois par mois sur internet et ils sont 28 % à les faire au moins deux fois par mois.
L'épicerie arrive en tête des produits achetés avec 36 % des commandes.
L’étude estime que 70 % des consommateurs achèteront des produits alimentaires et boissons en ligne en 2025. C'est donc un marché en plein essor.


Les avantages de la vente sur internet pour les producteurs

L'e-commerce offre aux producteurs l'opportunité de vendre en ligne directement leurs produits aux consommateurs, et cela peut se faire en circuits courts, sans intermédiaires. Ils s'affranchissent ainsi des circuits de distribution « classiques » et de la grande distribution.
Les PME sont plus représentées dans la vente de produits alimentaires en ligne car elles peuvent mettre en avant et valoriser leur savoir-faire, leurs spécialités, la qualité de leurs produits et palier aux difficultés de se faire référencer dans les linéaires des grandes surfaces…

 

Voici un exemple typique de témoignage client qui privilégie les circuits courts direct producteur.

« Je me félicite de retrouver dans mon assiette des bons produits non issus de l'agriculture intensive et qui rapportent plus aux agriculteurs »
Morgane, 32 ans, vivant à Limoges.


Sauter le pas de la vente directe

Aujourd’hui, tout le monde parle des circuits courts. Plus personne ne nie leur essor qui s’est pourtant construit face à l’opposition du modèle agro-industriel, qui en minimise parfois l’intérêt et la portée. On ne nie plus d'ailleurs l'essor de la vente sur internet et les produits alimentaires qui prennent une place de plus en plus importante. Alors pourquoi ne pas combiner les deux ? Proposer des produits en vente directe producteur-consommateur avec également la possibilité de les vendre en ligne ? C'est ce que propose Marché d'ici.
Les circuits courts ne constituent plus une niche et sont un véritable vecteur d'évolution pour l'acheteur, comme pour le producteur.

 

 

 

 

Sources : AVSF, Usine Digitale, L'ADN, Le Monde

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS