Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

 

À l’occasion de la troisième édition du défi « Février sans supermarché » nous vous avons concocté un petit récap sur l’origine de ce défi. Qu’est-ce que c’est ? Qui est à l’initiative de ce défi ? En quoi consiste-t-il ? Tant de questions que l’on se pose... Pas de panique, on vous éclaire sur le sujet !


La Chandeleur : fête des chandelles

La Chandeleur était autrefois une fête païenne et latine à l’honneur du dieu Pan (dieu de la nature). Son nom est tiré du mot latin « Candela », signifiant « chandelle ». Elle est devenue en l’an 472 une fête religieuse chrétienne correspondant à la présentation du Christ au Temple. Cette fête est célébrée le 2 février, soit 40 jours après Noël.

Toute la nuit, les croyants avaient pour coutume de parcourir les rues de Rome en agitant les flambeaux selon une technique bien précise : chacun d’entre eux récupérait un cierge à l’église et devait le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé. Un dicton de Franche-Comté dit d’ailleurs :

« Celui qui le rapporte chez lui allumé, pour sûr ne mourra pas dans l’année »

De nos jours, on connaît surtout la Chandeleur comme étant LE jour des crêpes !


Chacun d’entre nous connaît au moins une personne qui ne veut plus ou pas manger d’huîtres, soit par peur viscérale d’avaler cet être visqueux , soit parce que l’année dernière, elle a manqué de s’ouvrir les veines en voulant en ouvrir une ! Mais est-ce que tout cela ne serait pas simplement lié à un manque d’information sur le produit en question ? Il se pourrait bien que oui. En effet, le fait de ne pas connaître un aliment engendre souvent une mauvaise préparation et finit par un : « J’aime pas ! ». Pour pallier ce manque de connaissance, nous vous invitons à lire les 6 points suivants pour en savoir plus et vous faire un réel avis sur ces huîtres qui cachent sous leurs coquilles de vraies qualités gustatives et nutritionnelles.


À l'heure du dernier rapport alarmant du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat), personne ne peut nier l'état d'urgence face au réchauffement climatique. Notre planète se meurt, et ce, à cause de l'activité humaine. Les émissions de CO2 augmentent et nous détruisons notre écosystème, la fauve, la flore, les océans…


Les circuits-courts ont bon vent et sont en pleine expansion. On entend parler des circuits courts et de la vente directe, ils sont utilisés à toutes les sauces mais quelles sont véritablement les différences ? N'y a-t-il pas d'amalgame ? Analyse sur les subtilités, circuit court VS vente directe.


Un agriculteur sur cinq mise sur la vente directe. Vendre en circuits courts permet de faire face à la crise et à la baisse des cours.


Page 1 sur 2

Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS