Le blog de Marché d'Ici!

circuits courts, direct producteur

produisons et consommons responsable

Rappelez-vous le dernier objet pour lequel vous avez porté une attention particulière, parfois subjugué par sa beauté... Rappelez-vous d'une situation devant laquelle vous avez eu un sentiment d'admiration pour le savoir-faire de cette personne... Et rappelez-vous de cette personne à laquelle vous aviez posé une question sur son travail et qui vous a étonné par sa réponse empreinte de sagesse tant elle était en osmose avec son activité... Cette personne c'était peut-être la céramiste rencontrée sur le marché... ou le plombier qui a réparé adroitement la fuite de votre évier... ou l'ébéniste de votre quartier qui vous a expliqué ce qu'il aime dans le bois qu'il travail...

 Depuis 2015, chaque année, environ 155 000 entreprises artisanales sont créés en France. La majorité d'entre eux sont des auto-entreprises, aujourd'hui appelées micro-entreprises (travailleurs indépendants). Les deux principaux secteurs d'activité artisanales sont le BTP et les services. Alors qu'en est-il du secteur artisanal des autres petites mains créatives ?L'objet de ce dossier est d'abord de revoir la définition de l'artisanat à différentes échelles géographiques et découvrir son organisation au niveau Européen. Puis concentrons-nous sur la France, réputée au niveau international pour ses savoirs-faire. Après avoir dévoilé la classification des métiers artisanaux, nous verrons comment la loi PACTE promulguée le 23 mai 2019, va aider les entreprises et enfin nous entendrons les artisans qui ont été primés pour leur savoir-faire en 2018.

I. Qu'est-ce que l'artisanat ?

 

Chaque pays lui donne sa définition propre. Au l'international, l'UNESCO définit les produits artisanaux en « produits fabriqués par des artisans, soit entièrement à la main ou à l'aide d'outils manuels voir de moyens mécaniques, à condition que la contribution manuelle directe de l'artisan reste la composante la plus importante du produit final. »

 

 

Dans l'Union Européenne, 98,8% des entreprises comprennent moins de 5 salariés et 93% moins de 10 salariés. L'artisanat et la petite entreprise constituent la trame nettement majoritaire, du tissu économique. Par contre, il n'y a, actuellement, que 11 pays qui définissent légalement l'artisanat. Dans les autres pays de l'UE, l'artisanat s'inscrit naturellement dans des traditions locales, économiques, sociales et culturelles.

 

 

Depuis 1979, le domaine artisanal s'intègre dans l'association de l'Union Européenne de l'Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises (UEAPME) qui regroupe envrion 12 millions d'entreprises et près de 50 millions de personnes. Une équipe interne y travaille sur la « Culture de l'entreprise à caractère artisanal ». Son but est de "définir les critères d'identification de ce type d'entreprise au niveau Européen en vue d'établir une plateforme de propositions à destination des politiques européennes ". Pourtant, il n'est pas facile de trouver des infos précises qui font valoir des avantages pour les artisans. Le dossier de presse qui présente « L'Europe des savoir-faire : quelle place pour l'Artisanat en Europe ? » Qui s'est déroulé le 27 juin 2018 à Paris, rappelle que la grande majorité des petites entreprises, sont des micro-entreprises : 19 199, employant moins de 11 personnes, contre 1378 petites entreprises, 219 moyennes et 43 grandes entreprises.

 

 

En France, l'artisanat reste également le 1er moteur économique. Il s'agit de la plus grande entreprise française, découpée en 1,3 millions de TPE et PME. Ce principal secteur économique comprend 3,1 millions de travailleurs actifs dont 1,6 millions de salariés. Il se chiffre à 300 millions de chiffre d'affaire par an et représente 30% de l'exportation, ce qui révèle de réels savoir-faire de qualité et de pointe, reconnus au niveau international.De façon générale, l'économie de proximité connaît un certain essoufflement depuis fin 2017 même si le 1er trimestre 2019 révèle une situation stable (1% de croissance) avec des résultats plus positifs dans le secteur artisanal (1,5%).

 

 

 

Dans le domaine de l'apprentissage en France, 17000 apprentis choisissent de poursuivre, après leur diplôme, leur apprentissage à l'étranger avec Erasmus+, Mobilité Formation Professionnelle.En France, le choix d'être un apprentis, est freiné par une faible valorisation de l'apprentissage et des complexités juridiques dans ce parcours. Pour remédier à ces difficultés que l'on retrouve dans d'autre pays européens, l'EuroApprenticeShip (ou EuroApprentissage) a été mis en place au niveau de l'Union Européenne, par l'Assemblée permanente des Chambres de Métiers et de l'Artisanat. C'est un réseau de compétences, d'institutions intermédiaires et d'organismes de formation, pour organiser et faciliter sur le plan juridique, les mobilités des apprentis en entreprise. Il n'intervient pas individuellement auprès de l'apprenti, mais permet aux organismes porteurs de projet de mobilité, d'obtenir les infos, les outils divers et les contacts nécessaires. C'est le cas, actuellement, de 380 organismes basés dans 21 pays européens, qui se sont inscrits dans ce réseau.Mais quels sont tous ces métiers artisanaux et comment sont-ils régis en France ?Suite du dossier dans le prochain article : « II. Une grande variété d'artisans ».

 

 

Marché d'ici, regroupe de nombreux producteurs français, gratuitement, sur le site https://marchedici.fr destiné à des consommateurs avertis qui souhaitent mieux consommer en étant en contact direct avec ses producteurs préférés.

Je fais mon Marché d'ici

 

 

1000 caractères restants



Partagez cette page

Ne ratez plus nos articles

Restons connectés

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

 

Producteur/Artisan/Fabricant: Créez, valorisez, expédiez. Votre boutique en ligne gratuite. Soyez malin! INSCRIVEZ-VOUS